Articles

HOTEL RADIO PARIS nous offre sa playlist de “rap fr old skool”

(et c’est génial)









 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On se met à l’aise et on se replonge avec plaisir dans les prémices du rap français avec une playlist aux allures de compile sur mesure, signée par la web radio la plus cool de l’Hexagone. Oui, madame !

La dernière fois la web radio Hotel Radio Paris nous avait concocté 5h de playlist happy remplit de ce qu’on appelle la nouvelle intelligencia; ces jeunes artistes qui mélangent à la fois le rap, le RnB, le jazz et la chanson. Aujourd’hui, la web radio parisienne fait son come-back en rendant hommage aux pères fondateurs du rap français. Rappelez-vous de l’époque où l’on écoutait encore les morceaux des inimitablesSuprême NTM, IAM ou encore MC Solaar sur son Walkman cassette. JC Leuvrey, le fondateur d’Hotel Radio Paris, voit très bien de quoi on parle :

« Je faisais des tapes en écoutant Skyrock et en volant des CDs à la médiathèque »
JC Leuvrey, fondateur de HOTEL RADIO PARIS

Cette playlist est à écouter sur SpotifySoundsgoodYoutube et Deezer.

Rap français old school

A l’époque, le DJ Cut Killer commençait à faire des mix-tapes pour faire émerger les nouveaux talents du rap en France. Entre autres, il a révélé le collectif Scred Connexion (Koma, Fade et Morad) et son morceau emblématique Marche ou Crève ou encore Lunatic et Oxmo Puccino. Et les Mots Vraisdans tout ça ? C’est LE moyen d’expression pour ces poètes des années 90. Leurs textes parlent de la jeunesse, des mauvais chemins, de drogue, de la rue, de femmes, des keufs, de l’ambition et des inégalités. Ils parlent tout simplement ce qu’ils connaissent comme dans le morceau La lettre, en lien avec l’échange épistolaire entre Ali et Booba (Lunatic) lors de l’incarcération de ce dernier. 

Des petites références aux oeuvres classiques y sont parsemées comme dans Nautillus d’Oxmo et Passi en référence à l’oeuvre Jules Verne, Vingt Mille Lieues sous les mers. On retrouve aussi dans cette playlist d’anciens collectifs dont on avait presque oublié l’existence tels que la Mafia Trece, ancien crew hip-hop français à qui appartenait Oxmo, Diam’s ou encore le rappeur Leeroy. Alternant entre punchline bien placées et flow déconcertant : quelle époque de fou! 

De Paris à Marseille :

La ville, la rue, la cité est omniprésente dans les textes de ces rappeurs. Notre bon vieux Doc Gyneco nous parle de sa rue «à chacun sa banlieue, la mienne, je l’aime, et elle, s’appelle, le 18ème». Mais la capitale n’a qu’à bien se tenir car la cité phocéenne regorge aussi de rappeurs émérites. Le groupe IAM composé d’Akhenaton, Shurik’n, Kheops, Imhotep et Kephren aux platines qui sont de vrais badboys de Marseille « on n’est rarement fatigués on est nés sous le soleil, tu reconnais bien là le style des badboys ». Ou encore plus récemment, le groupe de hip-hop marseillais composé des trois cousins d’origine comorienne, Soprano, Segnor Alonzo, et Don Vincenzo, et leur ami d’origine marocaine, Sya Styles : les Psy 4 de la rime.

Si vous êtes encore novice en terme de rap game et de punchlines en tout genre, on ressort des placards non mais pas 1, ni 2 mais bien 3 articles qui décryptent ABCDR du rap français made in 2015.

Février avec le French Supporter : ça va être sport ! 

 

Bleu, Blanc, Rouge… ici François, notre french supporter préféré ! Mais si, François. Le French qui n’avait pas raté une miette du programme sportif de l’été dernier. Alors, entre les JO d’hiver et le tournoi des VI nations, il attaque le mois de février au taquet. Et comme on ne se lasse pas de notre French François, on va même en découvrir un peu plus sur sa vraie personnalité. Parce qu’au risque de surprendre les plus assidus, son sport national à lui, en plus de regarder les autres en faire, du sport : c’est manger. François est tellement gourmand qu’il est passé du Compte Original… au Compte Idéal, pour deux fois plus de plaisir !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 février : Préparation physique en cuisine 

Hop hop hop avant tout événement sportif, c’est bien connu, il faut prendre des forces. Alors ok, François est plus du genre à regarder le sport que de le pratiquer. Mais être un vrai supporter, ça demande beaucoup d’énergie. Alors le jour de la chandeleur, la première chose que le French supporter fait, c’est partir en petites foulées au magasin d’à côté pour acheter les ingrédients dignes de ce nom. Mais, une fois arrivé à la caisse, c’est le drame. Sa carte est restée à la maison. Pour éviter de perdre du temps, il peut toujours compter sur la carte du Compte Idéal qui lui permet de payer avec son mobile
En général, François préfère, quand il n’y a pas trop de contact avec l’adversaire.

 

4 février : Cérémonie d’ouverture des soirées canaps

François déclare la cérémonie d’ouverture des JO d’hiver depuis son canap* ouverte à tous ses amis. En gros, à défaut d’aller à Beijing, il a enfin acheté la TV de ses rêves grâce aux bons d'achat du Compte Idéal. Comme ça, il ne ratera aucune épreuve, aucune prestation, aucun moment décisif. La TV haute définition comme s’il y était. C’est bien simple, avec les restes de la chandeleur, des amis et du sport à la télé… Ça va lui demander beaucoup d’effort pour bouger de son canapé.

5 février : Transformer l’essai… pour plus de plaisir ! 

Petite remise à niveau pour les retardataires où ceux qui vont devoir suivre le tournoi par obligation. Les 6 Nations sont : l'Angleterre, l'Écosse, la France, le pays de Galles, l'Irlande et l'Italie. Cette année, chaque ami de François représente 1 pays des 6 nations. Les règles sont simples : si son équipe perd, il ramène de quoi approvisionner le reste de l’équipe au match d’après. Entre vous et nous, la fine équipe croise les doigts pour que Hervé, le French Cuisinier, se fasse éliminer au premier tour.

13 février : Plus de tasses, trop de bol 

Ces dernières années, François n’a jamais pu voir le SuperBowl en direct. Entre l’anniversaire de sa mère, son besoin de repos, le match en pleine nuit… les raisons sont multiples et sa tristesse infinie. Mais cette année, François va pouvoir suivre le match en prime time sur les chaînes françaises. Son excitation s’élève au même niveau que sa vaisselle sale du mois de février. Il ne lui manque plus qu’un bon hotdog à déguster depuis son canapé et il aura tous les ingrédients pour passer une savoureuse soirée.

14 février : Premier amour

Si certains préfèrent passer la St Valentin avec leur moitié, François, lui, préfère se concentrer sur son premier amour : le football. Imaginez deux secondes, un bon repas commandé chez un des partenaires de Ma French Bank  pour profiter du Cashback. Déjà, au lieu de se ruiner en cadeau pour sa bien-aimée, là, il y gagne. En plus avec un peu de lumière tamisée et sa nouvelle télé… Il manque plus que son équipe préférée marque à la 90ème minute et il sera arrivé au climax de sa soirée. Il n’arrête pas de nous surprendre ce François.

 

20 février : Cérémonie de clôture 

Les JO d’hiver, c’est intense. Surtout pour François qui vit JO, parle JO, mange JO. Alors forcément, quand c’est fini… Il a gros sur la patate notre French supporter. Seulement voilà, entre les médailles d’or et les moments forts, François s'est laissé emporter. Son poids sur la balance bat tous les records. Nouvelles résolutions, 2 mois après le début de l’année : bouger ses fesses de son canapé et commencer à bien s’alimenter.

28 février : Après le sport, le réconfort 

Vous vous rappelez quand François disait qu’il allait arrêter de manger mal et en grande quantité ? Ça, c’était avant. Avant de calculer que mardi gras, c’était le 1er. Et en même temps, c’est pour ça qu’on l’aime notre French Supporter, parce qu’il en veut toujours plus !  Des beignets, des gaufres et même des pancakes… il compte bien croquer la vie à pleine dent et qu’est ce qu’il a raison ! 


Si vous voulez la recette des crêpes de François ou si vous avez des questions sur le Compte Idéal, on est dispo sur le chat, par téléphone ou via les réseaux sociaux du lundi au vendredi de 8h à 20h et le samedi de 9h à 18h.